« Si on n’est pas satisfait, on n’a qu’à… »

14 07 2007

Le 3 juillet, le site du chêne vert étant fermé, la direction a demandé à quelques salariés de se rendre sur le site de TP1 rue de la découverte. Etant donné les circonstances il a été difficile de trouver des places libres pour travailler. Le superviseur ne cherchant pas à calmer les tensions n’a pas cessé de dire à ses Ta: « Si vous n’êtes pas satifaits, vous n’avez qu’à faire un départ anticipé » Surpris par l’insistance du superviseur, les Ta se sont confiés à des représentants du personnel.

Le superviseur ayant eu connaissance de cela leur a fait comprendre qu’il « ne leur ferait pas de cadeaux ».

10copiet.jpg 

SUD rappelle que dans le cadre de la gestion des conflits, le superviseur doit avoir la capacité de fédérer son équipe et en aucun cas de l’inviter à déserter son poste. Même si ce jour là il lui était difficile de s’organiser son rôle est de tenir son équipe en ordre et non de la rejeter. (D’autant qu’un départ anticipé doit être systématiquement justifier dans les 48 heures par un certificat médical, la sécurité sociale n’a pas à prendre en charge les demandes maladroites d’un personnel encadrant)

Cette façon de conçevoir le management n’est malheureusement pas isolée. Cependant les exigences de réactivité et de rapidité liées à l’activité sur Teleperformance doit imposer aux managers le devoir de développer leur capacité à avoir la bonne attitude en toute circonstance.

Afin de pouvoir evaluer les critères de  performance du management nous n’avons qu’une seule question fondamentale à poser aux personnels encadrants:  » êtes-vous une force de mise en valeur des personnes qui vous sont confiées ? « .

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...