• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 10 septembre 2007

« Objectif Zero Sale C… »

10092007

 

precaire1.gif
ET si ensemble nous pouvions faire bouger les lignes?

Objectif Zero-sale-CON

(titre du livre de Robert Sutton)

Y a-t-il des « sales cons » célèbres ? Des métiers propices à leur épanouissement ? Comment contenir celui qui est en soi ? Hervé Laroche, professeur de management et stratégie à l’ESCP-EAP et préfacier de l’édition française d’Objectif Zéro-sale-con, a répondu aux questions des lecteurs de JDN Management et expliqué comment créer un environnement de travail civilisé, garanti « zéro-sale-con ».

Comment définissez-vous un « sale con » ? Comment distinguer un sale con chronique de quelqu’un qui est simplement de mauvaise humeur ?

Un « sale con » se reconnaît aux effets qu’il produit sur autrui : on se sent méprisé, humilié, agressé, ou au moins pas reconnu… Et celui qui produit cet effet souvent, de manière répétée, est un sale con « certifié ». Sinon, bien sûr, ça arrive à tout le monde de mal se comporter.

A quels comportements quotidiens les reconnaît-on ?

Ils manquent de considération pour les autres, ne les écoutent pas, se montrent péremptoires, agressifs, intolérants, ne sont pas ouverts aux idées et suggestions, imposent leurs avis, les expriment comme des évidences, méprisent les objections… et puis éventuellement pire : ils profèrent des remarques agressives, des insultes, des allusions déplacées…

En quoi sont-ils nocifs pour l’entreprise ?

Ils engendrent des coûts cachés, sous forme de démotivation, retrait, voire absentéisme ou maladie pour les employés. Mais également des effets collectifs : manque de coopération entre les individus, manque de créativité, etc. Et encore : temps perdu à réparer leurs dégâts et éventuellement leurs erreurs…

(extrait du blog http://objectif-zero-sale-con.blogspot.com/)

 

 

objectifzerosalecon1t.jpg




Le pipeau de la direction…

10092007

pipeau2.gif

Le Pipeau: Définition du Littré: « Fig. et familièrement.
Artifices par lesquels on cherche à tromper les
autres. »Particulièrement usité par la direction sur les
salariés et leurs représentants afin de ne laisser aucun
doutes sur leur attachement à nous considérer à la juste
valeur de leur chiffre d’affaire auquel chacun de nous
participons avec pénibilité.

Pourtant les salariés dénoncent le manque de professionalisme du personnel encadrant et son comportement lunatique, la corruption du favoritisme ambiant, le management de proximité qui s’apparente au flicage,

La direction fait croire que tout est possible à TP à condition de bosser (cf « La Gazette » du mois de septembre et l’interview propagandiste d’un TA Leader). Qu’il suffit de le vouloir pour évoluer! Qu’il suffit de produire pour rallonger son salaire! Tout est fait pour que nous soyons menés à la carotte et la baguette sans oser broncher mots de peur que tout ce rève idyllique ne s’écroule….

SUD veut un mouvement unitaire et solidaire et souhaite créer un contre-pouvoir face à une direction qui aujourd’hui plus que jamais profite du fatalisme ambiant pour se focaliser sur ses propres interêt qui restent contraires au bien être social des salariés.

Si bien que Mme Valleye Directrice de TPMA ose en réunion dp:

« Si il y a quelqu’un que ça gène de travailler à Teleperformance il peut partir. Je me répète mais je prend plaisir à le dire. »

 

Ne laissons pas la direction prendre ses aises.

d200701243400x277.jpg

 




Compte rendu réunion du 30/08/2007

10092007

Quelques pertes de justificatifs d’absences ont été signalé par les salariés.
Certains ont même été sujets à des avertissements. Même s’il s’agit de cas
exceptionnels afin de vous protéger de ce problème vous devez absolument
faire la copie de tout les documents originaux remis à la direction. Pour ce faire
vous pouvez utiliser les photocopieuses de l’établissement. Ces preuves
permettront l’annulation des avertissements

 

les salariés qui auraient eu un jour férié durant
leur congés payés
doivent vérifier s’il ont eu un
jour de congé compter en plus ou non (ex: 14
juillet). Si tel était le cas reportez-vous auprès de
Aymeric Roudie (Responsable des Ressources
Humaines) qui a été informé de cette apparente
anomalie et traitera votre demande.

Titularisation des Ta Leader: Avant d’entrer dans le vif
du sujet la direction indique qu’un TA leader qui manage
pendant 4 à 5 mois de suite est généralement titularisé…
Mais ce rétracte ensuite au vue des nombreux exemple
contradictoires cités…. « Ce n’est surtout pas
l’ancienneté qui permet la titularisation mais le bilan de
compétence …» « Ils sont généralement titularisés quand
un poste de superviseur se libère …» « on peut être TA
leader à vie! »… SUD informe la direction que le bilan de
compétence des TA Leader n’est pas une habitude entrée
dans les moeurs du recrutement interne et invite Madame
la Directrice Générale à se diriger vers chaque RBU pour
constater réellement ce qui s’y passe.

La direction a choisi de rester
obscure sur les chiffres des coût
des travaux du site de TP1

mais a informé qu’ils entraient
dans le cadre du budget annuel
récurrent prévu à cet usage.

argentgif038.gif







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...