• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 24 février 2008

Un PDG, ça trompe énormément…

24022008

 

image1205614981.png

2% d’augmentation pour les salariés de moins de 36 mois
3% pour les plus de 36 mois + 2% avec la validation du bilan individuel.
Chèques déjeuner pris en charge à 60% par l’employeur.
Les critères du bilan d’évaluation reste abscons et discriminatoires…

En un tour de passe-passe Mr le PDG
crée l’illusion de l’augmentation. Il veut faire semblant de donner pour mieux reprendre après…

illusionelephant.jpg

2% pour les salariés de moins de 36 mois c’est plus de 700 salariés qui vont comprendre que pour devenir un collaborateur cela prend du temps…

Quand aux autres (environs 300 salariés) ils ont vite compris que les 5% répondaient à une exigence si arbitraire que l’on se demande s’il faut être un surhomme pour mériter de gagner plus de 1000 euros par mois comme téléacteur !

Pourquoi notre PDG en est arrivé là ?

Pourquoi un bilan d’évaluation pour nous augmenter
alors que lui-même reconnaît que c’est le travail de tous qui fait le succès de l’entreprise ?


Pourquoi mr le PDG refuse que ses salariés vivent dignement, humainement de leur travail ?

Teleperformance veut fidéliser ses salariés à condition qu’ils soient emprunts d’une culture
d’entreprise dans laquelle personne ne peut s’identifier excepté peut être ses actionnaires !

Lors du débrayage Mr Le PDG s’est senti trahis… Mais de quelle trahison parle t’on lorsque
les salariés vivent au jour le jour, acompte sur acompte, et sous la cadence d’une production de
plus en plus frénétique.

Le PDG nous paye pour qu’on l’enrichisse mais pour qu’il s’enrichisse encore plus les salaires sont tirés au plus bas…

Où est le donnant-donnant ici ?

Qui doit se sentir trahis et insulté?!

d200712132400x277.jpg

Plus de la moitié des salariés de TPMA à travers la proposition faite ne sont promus qu’à 2% d’augmentation et la direction demande aux organisations syndicales de valider ce projet ??!
On ne peut demander aux syndicats de valider un accord qui va acter la différence au niveau de la performance alors que les bénéfices issus de la production sont générés par tous.

C’est l’ensemble des salariés qui fait avancer la société. Ce sont tous les salariés qui doivent en être récompenser.
SUD refuse de mettre en place une « grille de précarité »
Sud ne cautionne pas cette politique ségrégationniste. Nous voulons simplement que les profits acquis par notre collaboration soient mieux partagés afin que l’ensemble des « collaborateurs » vivent mieux.

 

Les téléacteurs sont aujourd’hui sa source de
revenus et ce quelque soit leur ancienneté, ce sont nos heures travaillées qui sont refacturés aux
divers clients de TPMA… Dès que nous nous loguons c’est la caisse de TPMA qui se remplit alors
halte à la supercherie !
manipul2.jpg
Refusons la vulnérabilité de nos salaires !

Ne signons pas un accord qui manipule nos salaires au bon gré de la direction!

 

L’entreprise ne peut exiger la loyauté de ses salariés : elle doit la mériter.

 

5% D’AUGMENTATION SANS CONDITION ET PRISE EN CHARGE A 60% PAR
L’EMPLOYEUR DES TITRES RESTAURANT A 7 EUROS.

 

sudlogo.gif







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...