Retour sur les modifications d’horaires de la Rétention…

21042008

horaire.gif Les salariés de la rétention sur SFR abo font un débrayage suite aux intentions de la direction de planifier des journées de 10h de production (2 modules de 5h et une heure de pause). Les salariés informés par ces possibilités de planification ont décidé de manifester leur mécontentement le jeudi 17 avril 08 en arrêtant de produire. Cela fait 2 semaines que l’application de ces horaires planent sur le plateau de la rétention ,la direction comme à son habitude a laissé le malaise s’installer sans intervenir jusqu’à ce que les salariés décident de perdre 2 heures de leur salaires afin de comprendre la situation.


A travers cette attitude de la direction on reconnait bien le soucis qu’elle porte à ces salariés la preuve en ait que le document détaillant les horaires ci dessous date du 11/04/2008, ou les journées de 10h ont disparu… L’instauration de ces nouveaux horaires est dictée, selon la direction, par des statistiques montrant les flux d’appels entrant sur la cellule rétention, or il existe plusieurs sites produisant sur cette cellule ce qui montre le peu de respect envers les rythmes de travail que l’on pourrait instaurer afin de permettre aux salariés de s’organiser dignement. Aujourd’hui Sfr comme ces prestataires se partageant la rétention se soucient peu de la planification qu’elle implique et des conséquences qui en découlent pour les salariés y produisant. Teleperformance veut faire du zèle afin de, peut-être, remporter les faveurs d’un client qui commence à se détourner d’elle. Teleperformance veut appliquer des horaires coupés à la hache, générateur de stress, de dérèglement biologique et social.

Les nouveaux horaires présentés ci dessous n’ont plus certes de journées de 10h mais il existe sur chaque semaine planifiée des journées de travail complètement différentes des temps de pause pouvant aller de trois quart d’heure à 1h et quart. Quant aux journées de production il n’existe jamais de journées planifiées proposant des horaires se répétant au moins deux jours consécutivement. C’est à travers ces horaires que Teleperformance montrent une nouvelle fois l’intérêt qu’elle porte à ses salariés. l’histoire se termine en disant aux salariés commencez avec ces horaires on va voir comment cela se passe…Nous y reviendrons.

pcfou.gif

Voici le tableau récapitulant les horaires de la rétention .

 

 

 

 

 

 

 

HORAIRES

LUNDI

MARDI

MERCREDI

JEUDI

VENDREDI

SAMEDI

HORAIRES 1

8h00/12h15

13h30/18h00

REPOS

REPOS

10h15-14h45

16h00-20h00

8h00-11h45 12h30-17h30

8h00-12h00

13h-18h00

HORAIRES 2

8h45-13h15

14h45-19h15

15h30-20h00

10h15-15h00

15h45-20h00

16h00-20h00

9h15-12h15

14h30-19h45

REPOS

HORAIRES 3

9h45-13h45

15h15-20h00

10h15-14h00

15h00-20h00

8h00-11h45

13h00-18h15

9h15-12h15

14h00-19h30

REPOS

REPOS

HORAIRES 4

10h15-15h15

16h15-20h00

09h15-13h00

14h00-19h45

REPOS

REPOS

10h15-14h00

15h30-20h00

9h45-13h30

14h30-19h15

HORAIRES 5

REPOS

8h00-12h15

13h00-17h45

9h15-13h00

14h30-19h45

8h00-11h45

12h30-16h45

REPOS

10h-15h00

16h00-20h00




Smic, Smac, Smoc…

20042008

Afin de faire face à l’augmentation des prix, le SMIC sera augmenter de 2,3% le 1er Mai 2008. Cette revalorisation ne se fait pas à la place de celle qui est prévue le 1er juillet, mais en plus. Les chiffres de l’inflation obligeaient le gouvernement à appliquer cette mesure. Une nouvelle augmentation du SMIC pourrait survenir dès le début de l’année prochaine. Le gouvernement envisage en effet d’avancer du 1er juillet au 1er janvier la hausse traditionnelle du Smic. Principale raison: mieux coller à la période où se négocient les augmentations salariales dans les entreprises.


Pour résumer: Les salariés de 12 à 36 mois d’ancienneté ont un taux horaire désormais à 8,85€ et le smic sera probablement à 8€80 en juillet… Les salariés, qui ont en grande partie utilisée leur prime au bénéfice auront en mi-année simplement 5 centimes de plus que le Smic et liquidité une réserve qui d’habitude se récupère à l’age de la retraite… L’amertume est profonde… Nous y reviendrons…

 

salaire.gif




La formation made in TPMA: Entre le négligé et le desemparement.

20042008

Une formation d’une heure sur une nouvelle gamme sur la BU FFB, planifiée pour 18 personnes, n’ayant pas de salle de disponible s’est improvisé sur le plateau. Salariés assis sur un coin de table, pas de place pour prendre des notes, formateur inaudible, les conditions ne sont pas vraiment réunies pour parfaitement formé le personnel et pour le formateur de transmettre le savoir. Sans oublier que devant ce semblant de formation les clients SFR étaient présents sur le plateau et prenaient soin d’observer ce désolant spectacle.

 

Le problème de formation sur plateau avait déjà été évoqué en réunion DP et la direction avait assuré que cela restait ponctuel. Seulement le ponctuel semble plus régulier que prévu. SUD ne peut cautionner cet irrespect à l’égard des salariés et s’interroge sur la bonne image ainsi véhiculée à notre client. Bien que conscient que notre activité impose de la réactivité, celle-ci ne doit absolument pas se concrétiser par des conditions primitives de formations du personnel qui doit être le point central de la stratégie de développement de notre activité. Il est au cœur du professionnalisme, de l’engagement.

 

SUD rappelle que dans la définition des valeurs de l’entreprise est noté que « Chez Teleperformance, nous sommes convaincus de devoir donner le meilleur de nous-mêmes à nos clients. ». Nous craignons que cela ait soit régulièrement démontré… TPMA se donne t’elle les moyens de ses valeurs ? A en juger les conditions de travail infligés aux salariés, SUD ne peut que marquer un doute sur la volonté de l’entreprise à respecter les valeurs de son identité.

 

livreguidedesmethodesetpratiquesenformation.jpg




LA STRATEGIE DE LA SELECTION BIOLOGIQUE…

20042008

… CONTRE LA REMISE EN CAUSE DE SON PROPRE ECHEC…

    La négociation sur les salaires est closes. En Avril les salariés de plus de 12 mois d’ancienneté auront vu la régularisation rétroactive (et partiel) sur leur bulletin de salaire et la réaction est presque la même: pour tous: « c’est tout ?! ». Mais avec ces négociation sabotée, une limite a encore été franchie. L’augmentation par sélection biologique. Valoriser le revenu des employés les moins malades et les plus productifs, en langage plus théorique cela pourrait s’appeler une vision eugénique de la rémunération en entreprise. Cette vision peut se traduire par une politique volontariste d’éradication des caractères jugés handicapants ou de favorisation des caractères jugés « bénéfiques » pour l’entreprise. L’histoire du XXe siècle a fourni des exemples de graves dérives morales associées aux politiques eugéniques dont nous n’oserions pas faire de rapprochement hâtif avec notre sujet.


Cependant, les dérives du patronat ne sonne pas la trêve de l’agressivité qui entoure l’univers du travail. Le bilan de compétence reste une dérive impardonnable. Cette mesure est a côté de la plaque. Pour assurer un taux de présenteisme et de productivité c’est à l’entreprise de se remettre en cause. Tout est à revoir à TPMA. La logique de rentabilité de chaque poste adopté par l’entreprise met en péril sa propre pérennité. Voici quelques exemples des erreurs stratégiques: Il faut rentabiliser les positions assises et chaque cm² des locaux: On se retrouve donc avec des plateaux bruyants, générateurs de stress, des insuffisances de place, des salles de pause étroitement inadaptées et loin d’être reposantes, des horaires de travail éprouvants ou l’on peut rester plus de 11 heures sur son lieu de travail, des superviseurs surchargés qui sont à la fois administrateurs, formateurs, et quelques fois managers, et la liste est longues… C’est à se demander si nos dirigeants perdent la tête! Se souviennent t’il de l’époque ou ils étaient eux-même au téléphone? Sont ils devenus tous fous ?! Le personnel encadrant lui-même, alors jusque là solidaires de la direction semble ne plus être très à l’aise… Après les téléacteurs,le découragement gagne le terrain de la supervision et de la production. En attendant, l’entreprise, toujours attaché à son image plus qu’à ses salariés, s’est fait livré des paillassons brodés à l’effigie de Teleperformance et sur lesquels nous essuyons nonchalamment nos pieds… Drôle d’image…


    Face à cette direction entêtée, fuyant tête baissée, vers un rapport de conflit avec ses propres collaborateurs, le contre-pouvoir doit être clairement établi, les forces syndicales unies et les salariés prêts à bondir à tout moment…

sudptt1.jpg




Une fondatrice de Teleperformance dit tout… Et c’est édifiant !

4042008

Sophie de Menthon est l’une des grande voix du patronat français. A l’origine de la création du groupe Téléperformance cette touche à tout n’a de cesse de répendre dans les médias, sa parole d’évangile, un des socles « ethique » de l’industrie française. Présidente d’honneur du Syndicat du marketing téléphonique elle a par ailleurs créer en 2003 « La Fête des Entreprises » dont l’objectif est, en autre de redorer, l’image des boites françaises et par conséquent de nos chers patrons.

Voici les propos tenus par Mme de Menthon a ce sujet:

sophiedementhon2.jpg

Voilà donc le monde merveilleux raconté par la digne représentante du syndicat patronal du marketing téléphonique… Un peu plus et nous verserons une larme d’émotion…

Mais comme tout rêve à une fin voilà que la franchise reprend la pas sur l’hypocrisie. Pendant le sidaction Mme Sophie de Menthon s’exprime on ne peut plus clairement sur les valeurs de « la clé de voute de l’intégration sous toutes ses formes ». Voici son avis au sujet du recrutement d’une personne qui mentionnerait sa séropositivité:

sophiedementhon1.jpg

La preuve en image:

http://www.dailymotion.com/video/x4xx9s

 

C’est aussi ce qu’on appelle de la discrimination à l’embauche. Lorsque la parole du patronat est libre c’est bien les hommes que l’on condamne.

En langage plus théorique cela pourrait s’appeler une vision eugénique de l’entreprise. Cette vision peut se traduire par une politique volontariste d’éradication des caractères jugés handicapants ou de favorisation des caractères jugés « bénéfiques » pour l’entreprise. L’histoire du XXe siècle a fourni des exemples de graves dérives morales associées aux politiques eugéniques dont nous n’oserions pas faire de rapprochement hatif avec notre sujet.

Seulement nous rappelons qu’à Teleperformance Midi Aquitaine Mr Le PDG procède à des valorisations de salaire variable en fonction du taux de présence de ses salariés. Un salarié qui n’aura pas été trop malade en 2007 verra une augmentation supplémentaire de 1% en plus. Il s’agit bien d’une sélection presque biologique de ses salariés, les autre étant poussé à quitter le navire faute de ressource suffisante. Cela ce fait aussi chez les gnous. Si l’un d’entre eux semblent malade ou trop vieux il est abandonné. De là à penser que le patronat définisse ses salariés en terme de troupeau de gnous c’est peut-être excessif.

gnou.gif

Reste que les dérives du patronat ne conduise pas encore à « la trêve de l’agressivité qui entoure l’univers du travail »… Mme Sophie de Menthon nous vous remercions de nous avoir ouvert les yeux. Pour le moment la crinière du lion effraie les gnous mais un jour viendra où l’union des gnous fera fuir les fauves carnivores…

 

Plus d’nformation sur

http://www.lepost.fr/article/2008/04/03/1176578_seropositifs-exclus-du-travail-la-reponse-de-sophie-de-menthon.html

 




Mobilisation au Salon Européen des Centres d’appels!

3042008

Mardi 1er avril, une grève sur les salaires et les conditions de travail a

eu lieu sur le groupe Teleperformance.

Ils réclament une augmentation mensuelle de 150 euros

et un 13ème mois.

1505024.jpg

Les chiffres de grèves sont importants chez Techcity Pantin : 95% de grévistes, Techcity Reims : 80% ; Techcity Orléans : 30%. A TP france Sa (Guyancourt, Montreuil, Rennes, Lyon,Belfort, Orléans et Tours) environ 30% dont 70% sur le site de Tours (qui avait fait déjà plus de 10 jours de grèves consécutifs.
Mobilisation également sans grève mais avec un rassemblement devant le site à TP Nord.

A Teleperformance Midi Aquitaine la mobilisation a été moins soutenue mais quelques dizaines de salariés ont fait grêve.

1505010.jpg

Mobilisation devant le SECA (salon des centres d’appel) :
150 salarié-es présent-es avec une majorité de salarié-es du groupe Teleperformance et notamment de chez Techcity (Tours, Reims, Orléans, Pantin, Montreuil, Guyancourt). Présence également de salarié-es de B2S (Le Mans et Chalôn), et de France telecom-Orange.
Prises de parole, manifestations à l’extérieur mais également à l’intérieur, die-in ont ponctué ces 2 heures de mobilisation au salon patronal.

1505015.jpg

 

 

1505017.jpg

 

 

 

 







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...