LA STRATEGIE DE LA SELECTION BIOLOGIQUE…

20 04 2008

… CONTRE LA REMISE EN CAUSE DE SON PROPRE ECHEC…

    La négociation sur les salaires est closes. En Avril les salariés de plus de 12 mois d’ancienneté auront vu la régularisation rétroactive (et partiel) sur leur bulletin de salaire et la réaction est presque la même: pour tous: « c’est tout ?! ». Mais avec ces négociation sabotée, une limite a encore été franchie. L’augmentation par sélection biologique. Valoriser le revenu des employés les moins malades et les plus productifs, en langage plus théorique cela pourrait s’appeler une vision eugénique de la rémunération en entreprise. Cette vision peut se traduire par une politique volontariste d’éradication des caractères jugés handicapants ou de favorisation des caractères jugés « bénéfiques » pour l’entreprise. L’histoire du XXe siècle a fourni des exemples de graves dérives morales associées aux politiques eugéniques dont nous n’oserions pas faire de rapprochement hâtif avec notre sujet.


Cependant, les dérives du patronat ne sonne pas la trêve de l’agressivité qui entoure l’univers du travail. Le bilan de compétence reste une dérive impardonnable. Cette mesure est a côté de la plaque. Pour assurer un taux de présenteisme et de productivité c’est à l’entreprise de se remettre en cause. Tout est à revoir à TPMA. La logique de rentabilité de chaque poste adopté par l’entreprise met en péril sa propre pérennité. Voici quelques exemples des erreurs stratégiques: Il faut rentabiliser les positions assises et chaque cm² des locaux: On se retrouve donc avec des plateaux bruyants, générateurs de stress, des insuffisances de place, des salles de pause étroitement inadaptées et loin d’être reposantes, des horaires de travail éprouvants ou l’on peut rester plus de 11 heures sur son lieu de travail, des superviseurs surchargés qui sont à la fois administrateurs, formateurs, et quelques fois managers, et la liste est longues… C’est à se demander si nos dirigeants perdent la tête! Se souviennent t’il de l’époque ou ils étaient eux-même au téléphone? Sont ils devenus tous fous ?! Le personnel encadrant lui-même, alors jusque là solidaires de la direction semble ne plus être très à l’aise… Après les téléacteurs,le découragement gagne le terrain de la supervision et de la production. En attendant, l’entreprise, toujours attaché à son image plus qu’à ses salariés, s’est fait livré des paillassons brodés à l’effigie de Teleperformance et sur lesquels nous essuyons nonchalamment nos pieds… Drôle d’image…


    Face à cette direction entêtée, fuyant tête baissée, vers un rapport de conflit avec ses propres collaborateurs, le contre-pouvoir doit être clairement établi, les forces syndicales unies et les salariés prêts à bondir à tout moment…

sudptt1.jpg


Actions

Informations



Laisser un commentaire




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...