Suppression d’emplois à Téléperformance : Communiqué de presse de la Fédération SUD PTT

26062009

 

 

sdfsdf.jpg

Communiqué de presse de la Fédération SUD PTT
à propos du plan de suppression d’emplois à Téléperformance
.


Le Leader Mondial des centres d’appels qui est coté en bourse vient d’annoncer un plan de restructuration qui laissera sur le carreau plusieurs centaines de salariés. Cette annonce arrive juste après la restructuration juridique du groupe qui devait « bien entendu » n’avoir aucune conséquence sur l’emploi.

Lors de la première réunion du Comité Centrale d’UES du 25 Juin, les salarié-es des sites concernés ont cessé le travail pour manifester leur refus de perdre leur emploi. Par exemple, c’est plus de 90% des salariés, tous statuts concernés, du site Pantin qui se sont mis en grève pour protester et refuser la fermeture programmée du site.

Au total c’est 157 postes d’agents de maîtrise et cadres que Téléperformance désire supprimer. A cela s’ajoute la fermeture de 3 centres en Ile de France. La direction propose de « relocaliser » 318 salarié-es conseiller-es d’Ile de France sur Orléans (45) et Villeneuve d’Ascq (59). La direction, bien entendu, ne parle pas de « suppressions », puisque les salariés sont invités à rejoindre leur nouveau poste de travail à quelques centaines de kilomètre de là…

Le donneur d’ordre des activités délocalisés n’est autre que le Groupe « Orange » qui, d’après la direction du groupe Teleperformance, porte l’entière responsabilité de ce choix de ce choix en exigeant des coûts toujours plus bas…

La Fédération Sud PTT exige l’arrêt de tous les licenciements ainsi que l’arrêt des délocalisations. La mobilisation d’aujourd’hui n’est qu’un début, d’autres actions auront lieu dans les jours et les semaines qui suivent pour faire céder Teleperformance.

Frédéric Madelin
madelin-fr@sudptt.org
Tél: 06.28.07.16.53

 

 




SOLDES A TELEPERFORMANCE ! 1 ERE DEMARQUE !

25062009

intersyndical.jpg
Teleperformance Centre Est, le 23 juin 2009

50% sur les employés Ile de France 
40% sur les AM et cadres à Lyon 3 
48% sur l’encadrement en Ile de France

Et bientôt ne loupez pas la 2 ème démarque !

Vos représentants élus du CCE et du CE TP Centre-Est ont été informés lors des réunions du 16 et 18 juin d’un projet visant à guillotiner une partie importante de l’encadrement et à envoyer plus de 300 salariés franciliens en province ! Il n’y aurait pas de suppression de postes pour les employés mais nous savons que ce n’est pas la réalité. Qui va accepter une mobilité de plus de 100 kilomètres ??

Ils nous annoncent des pertes prévisionnelles, sans parler des bons résultats du groupe, y compris au 1er trimestre 2009, ni des bénéfices générés par l’offshore (avec l’ouverture prochaine de centres au Maroc).

Ce projet s’inscrit dans un unique but ! Accroître la rentabilité pour le groupe, sans penser une seconde à toutes ces personnes et leur famille qu’on laisse sur le carreau !

La fusion ne nous a apporté rien d’autre que … des suppressions de postes. Malgré les engagements pris par notre PDG.

Pendant ce temps là, les dividendes des actionnaires augmentent et les actions sont toujours classées comme des valeurs sûres. Ils se gavent, les goinfres !! Qui va payer les erreurs commises depuis des années sur le plan de l’organisation, des conditions de travail, de la gestion au quotidien, des choix économiques ? Evidement, nous, les salariés de TPF !

Les justifications que donne Teleperformance pour ces restructurations, sont arbitraires. L’ensemble des organisations syndicales de TP Centre Est revendiquent des négociations qui visent de vraies mesures d’accompagnement qui ne se réduisent pas au ridicule minimum légal. Dès lors une expertise sera mise en place : ce sont 475 salariés qui sont menacés pour la « sauvegarde de leur compétitivité » !

Ensemble, préparons nous à une mobilisation gigantesque !

Plus le mouvement sera suivi et plus il sera efficace, n’oubliez pas que nous sommes la majorité, et qu’au fond, la décision nous appartient.

C’est ensemble que nous obtiendrons de meilleures conditions de travail et de vie !

Notre contribution à la création de richesses doit être reconnue aujourd’hui, et ne pas se résumer à l’enrichissement de quelques uns. A nous d’être solidaires et déterminés dans notre action !

La Direction Générale vous propose un plan de mobilité qui vise ni plus ni moins qu’à supprimer tous ces postes:

tableausuppremploi.jpg

En cas de licenciement les propositions actuelles de la direction sont les suivantes :

Par exemple : cadre de 1 à 5 ans d’ancienneté : 660 euros par an (pour une rémunération à 2200 euros), non cadre 300 euros par an d’ancienneté (pour une rémunération à 1500 euros)

Et pour les employés (Techniciens Hotline Orange, Conseillers Client Orange) … tout dépend de leur « clause de mobilité » : certains risquent tout simplement d’être débarqués s’ils ne veulent pas suivre leur activité dans un autre coin de France.

 intersyndical.jpg

 




Réactions en chaîne chez Teleperformance : à peine fusionnés déjà explosés !

18062009

panneau020.jpg

Alors que le centre de Lyon 3 vient d’annoncer la perte du contrat EDF…

Alors que la restructuration de ce début d’année était – selon eux – « uniquement juridique » et pas « économique » Teleperformance vient d’annoncer un plan social dans sa filiale « Centre-Est »

Au programme :

=> Suppression de 157 postes d’agents de maîtrise et cadres :

122 postes supprimés en Ile de France

35 postes supprimés à Lyon

Pourtant, depuis le début de l’année, ils nous répétaient : « il n’y a pas de doublons de postes »….
Aujourd’hui, ils nous disent que seuls les agents de maîtrise et cadres sont concernés… mais ce sont en fait 3 centres qui seront fermés en ile de France et leurs activités « relocalisées » :

=> Fermeture de 3 sites de production en Ile de France (Pantin, Firmin Gillot, Montigny le Bretonneux), en Ile de France, seul restera le site de Guyancourt…

La réorganisation des activités va toucher plus de 300 postes de conseillers.

Mais là, la direction ne parle pas de « suppressions », puisque le travail « partira ailleurs » : les salariés n’auront qu’à suivre ou aller pointer au chom’du.

L’essentiel de l’activité de Pantin (ex-TechCity) partira à Villeneuve d’Ascq, chez TPNord-Champagne.

L’activité de Firmin Gillot (ex-Cash Performance) partira à Guyancourt.

Les activités de Montigny-Le-Bretonneux (ex-TPH ST) seront coupées en 2…

Beau cadeau de bienvenue pour cette filiale intégrée à l’UES Teleperformance France le 1er avril !

          – Orange Mobile partira à Orléans, dans la filiale TP-Centre-Ouest

          - The Phone House partira à Guyancourt

Et que deviendront les vendeurs, les techniciens ? Encore du dégraissage par les mobilités forcées!!

Et dire qu’on appelle ça un « Plan de Sauvegarde de l’Emploi »

… au total plus de 450 personnes touchées, soit près de 20 % de l’effectif de la filiale.

Pour l’instant, la seule chose qui compte pour eux c’est de renouer avec les profits, car la filiale « Teleperformance Centre-Est » ne fait pas assez de bénéfices à leurs yeux.

La crise a bon dos : lors de la restructuration, c’est bien la même direction qui a décidé de répartir les 30 centres en 4 filiales régionales… pour se rendre compte 5 mois plus tard que l’une d’entre elles est « économiquement non viable » et qu’il faut faire des coupes sombres.

La crise a bon dos : les donneurs d’ordre cherchent des solutions « low-cost », et comme par hasard, ce sont toutes les activités Orange (Mobile et Internet) qui sont débarquées de la filiale « Centre-Est ».
Orange dont TP France-ancienne-manière a intégralement délocalisé le contrat Internet en Tunisie entre 2002 et 2008.

Quand on sait que la nouvelle holding s’est dotée d’une discrète « Division OffShore » à côté de la « Division France », et que Teleperformance compte très bientôt ouvrir des centres au Maroc…. cela ne présage rien de bon, pour aucune des 4 filiales, pour aucun des contrats… dès que leur marge passera en dessous de 20%.

Teleperformance ne connait pas la crise des profits, mais seulement la crise du social.

 

Préparons-nous à nous mobiliser !




Teleperformance : 135 personnes mutées à Villeneuve d’Ascq

18062009

www.lavoixeco.com

mercredi 17.06.2009, 15:35

teleperformanceplateau.jpg

Teleperformance, société de centres d’appels implantée notamment à Villeneuve d’Ascq, a annoncé hier la destruction de 157 emplois (122 en Ile-de-France et 35 en région lyonnaise) et la mise en place d’un plan de mobilité pour 318 salariés de la région parisienne. A terme, 135 salariés pourraient être redéployés à Villeneuve d’Ascq.

La société de centres d’appels Teleperformance, implantée dans la région, a annoncé hier la suppression de 157 postes et la mise en place d’un plan de mobilité pour 318 salariés d’Ile-de-France.

Parmi ces salariés contraints au déménagement,135 pourraient venir travailler à Villeneuve d’Ascq où, selon la CGT, les deux sites locaux de l’entreprises pourraient être réunis.

« Nous sommes dans un plan de redéploiement vers nos centres de service clients en régions », a expliqué le président de Teleperformance France Jean-François Guillot.

Sur les cinq dernières années, Teleperformance a vu ses effectifs passer de 4000 à 8000 personnes, avec désormais plus de 7000 employés en régions, tandis que les effectifs en région parisienne ont été ramenés de 2300 à 900.




Connaitre la Rupture amiable ou conventionnelle du contrat

18062009

Le nouveau dispositif de rupture du contrat de travail, instauré par la loi n° 2008-596 du 25 juin 2008, a connu un succès croissant depuis sa création. De août 2008 à mars 2009, 88 470 demandes ont été déposées, et 66 951 d’entre elles ont été homologuées par les DDTEFP (Direction départementale du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle).

 

La rupture conventionnelle a été mise en place afin de faciliter la rupture du contrat à durée indéterminée, sans recourir au licenciement (pour l’employeur) ou à la démission (pour le salarié), tout en garantissant au salarié la possibilité, entre autre, de bénéficier des allocations de l’assurance chômage.

 

La loi de modernisation du marché du travail a été publiée le 26 juin 2008. Celle-ci retranscrit les dispositions de l’accord conclu entre les partenaires sociaux le 11 janvier 2008 et réforme le droit du travail sur plusieurs points. Cette loi instaure notamment un nouveau mode de rupture du contrat de travail : la rupture conventionnelle du contrat de travail, autrement dénommée rupture amiable ou d’un commun accord.

 

Les décrets d’application et arrêtés relatifs à la loi de modernisation du marché du travail concernant, notamment, le montant de l’indemnité légale de licenciement ou l’homologation de la rupture conventionnelle du contrat de travail sont parus au Journal Officiel du 19 juillet 2008 (décret n°2008-715, décret n°2008-716, arrêté du 18 juillet 2008).

 

Accédez au formulaire CERFA sur la convention de rupture conventionnelle ou amiable du contrat.

Connaitre la Rupture amiable ou conventionnelle du contrat dans pratique pdf formulairecasgeneral.pdf

 

 

 




Communiqué de presse Teleperformance France

16062009

www.teleperformance.fr

Teleperformance France accélère son redéploiement vers ses centres de service client en régions

 

Paris, le 16 juin 2009 – Dans un contexte de profonde reconfiguration de l’économie, Teleperformance France accélère son redéploiement vers ses centres de service client en régions en proposant un plan de mobilité à 318 collaborateurs franciliens, associé à un programme de reclassement de 157 postes.

 

Depuis 5 ans, Teleperformance en France a vu ses effectifs passer de 4.000 à 8.000 salariés. Cette hausse des effectifs a été extrêmement forte en régions, avec plus de 5.300 collaborateurs supplémentaires, alors qu’en région parisienne les effectifs sont passés durant la même période de 2.300 à 900.

 

Dans un contexte économique fortement dégradé, Teleperformance France poursuit l’adaptation de ses structures afin de mieux servir les exigences des consommateurs, répondre aux attentes de ses propres clients, participer à l’amélioration du cadre de travail et de la qualité de vie de ses salariés, et préserver sa compétitivité face à ses concurrents.

 

Dans le cadre de ce projet, et après information de son Comité Central d’Entreprise ce mardi 16 juin 2009, Teleperformance France propose de mettre en oeuvre un plan de mobilité pour 318 salariés travaillant sur ses centres de contact franciliens. De même, un plan de reclassement est prévu pour 122 salariés travaillant sur ces mêmes centres et pour 35 salariés sur celui de Lyon (3e).

 

Des résolutions qui reposent sur un projet d’accompagnement personnalisé

 

Ce plan de mobilité et le programme de reclassement s’accompagnent d’un double engagement de la part de la société Teleperformance France :

 

1.      Vis-à-vis des salariés concernés par le plan de mobilité, le bénéfice d’un accompagnement personnalisé du lieu de départ vers le site d’arrivée portant, notamment, sur la recherche de logement, d’écoles, frais d’installation, accompagnement du conjoint dans sa recherche d’emploi.

 

2.      Vis-à-vis des salariés concernés par le reclassement, l’engagement de faire de leur reclassement une priorité absolue, de les accompagner individuellement tout au long de leur recherche d’emplois et de proposer à chacun une solution adaptée et pérenne au sein de l’entreprise ou à l’extérieur.

 

Maintenir et développer l’emploi dans les régions dynamiques

 

L’implantation à Niort d’un nouveau centre de contact Teleperformance dès septembre 2009 devrait permettre la création de 150 à 300 emplois sur le site.

 

Fidèle à sa culture de responsabilité, la société Teleperformance France réaffirme son engagement solidaire à faire tous ses efforts dans les mois qui viennent pour mener à bien le plan de mobilité et le programme de reclassement des salariés concernés.

 

 







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...