• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 30 octobre 2009

La grogne à haut débit de salariés de Téléperformance

30102009

200910301074zoom.jpg

Social. Hier, des employés en grève manifestaient contre les conditions de travail et la non-augmentation des salaires.

«Allez TP, allez TP, on veut la part du gâteau ». Hier matin, sur les marches de l’entrée de Téléperformance à Labège, ce refrain était repris à tue-tête par les salariés en grève en colère contre une direction qui, selon eux, « nivèle les accords de travail vers le bas depuis la fusion des entreprises qui a engendré la Holding Téléperformance France dont fait partie notre filliale Téléperformance Grand Sud. Une fusion qui a entraîné des conditions de travail qui se sont de plus en plus dégradées. Toutes les restructurations sont menées brutalement. Il règne ici un climat pesant. » Des propos relayés par Amina Alaoui, déléguée de la Fapt CGT, un syndicat présent avec Sud, la CFTC, la CFDT et FO com. Une salariée qui pointait avec virulence d’autres abcès : « Il y a 800 employés ici à Labège. Là, nous sommes plus de 60 en grève (NDLR : à 10 heures du matin), les salariés grévistes vont arriver au fur et à mesure de la journée. Des salariés qui sont baladés sans cesse sur des missions, et pour ceux qui ne sont pas contents, ils sont vite rapidement invités à quitter l’entreprise. Les entretiens préalables à licenciement se multiplient de manière insupportable. L’entreprise se sent intouchable et l’inspection du travail a dû intervenir pour y mettre un bémol. Face à un tel comportement obtu, les élus du personnel CGT étudient la possibilité de traduire Téléperformance en justice. »

« 1 000 euros net mensuel, c’est indécent »

Amina Alaoui ne baisse pas le volume de sa colère : « Les salariés ont le sentiment de ne pas être respectés. Et que dire des salaires. L’entreprise n’a rien lâché depuis longtemps. L’éorme majorité d’entre nous ne dépasse pas un salaire net de 1 000 euros. On ne vit pas avec 1 000 euros. C’est indécent, scandaleux même au regard des résultats du groupe. »

Dans ce cahier des doléances, Mme El Cherqui, déléguée CGT, et représentante du CHSCT de l’entreprise, fait aussi couler de l’encre : « Il n’y a aucun respect du code du travail ici. La direction fait sa propre interprétation du code et l’utilise à son profit. Il ne faut pas attendre qu’il arrive des drames comme à France Telecom. Il n’y a plus de communication entre la CHSCT et la direction. Et s’il arrive un malheur, que se passera-t-il au pénal ? La direction dira qu’elle ne savait pas car la CHSCT ne l’a pas prévenue d’un malaise. On se sent manipulé. »

Hier soir, la direction réagissait à cette vague de colère en signifiant que «c’était d’abord priorité au dialogue interne.» Mais aussi que les requêtes de certains employés «étaient déjà arrivées précédemment à la direction» et ajoutait que «dans le plan de sauvegarde, des mesures d’accompagnement existaient.

(Source : La dépêche)

Greve 29 octobre 2009 TPGS
Album : Greve 29 octobre 2009 TPGS
Quelques photos de la mobilisation sur TP grand Sud sur le site de Toulouse labege Avec une mobilisation de 60 a 70%
20 images
Voir l'album







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...