• Accueil
  • > News
  • > Après 7 mois de lutte, les salariés de Teleperformance Centre Est en révolte face à une voie sans issue

Après 7 mois de lutte, les salariés de Teleperformance Centre Est en révolte face à une voie sans issue

4 02 2010

Communiqué de presse de la fédération SUD-PTT sur Teleperformance - 3 février 2010

logosudptt.png

Les salariés de Teleperformance luttent depuis 7 mois contre le plan social arbitraire que leur direction veut leur imposer. Ce projet prévoit le démantèlement de l’ensemble des activités d’assistance téléphonique assurées en Ile de France pour la marque Orange de France Telecom.

Après que le Comité d’Etablissement de Teleperformance Centre-Est ait obtenu la suspension du projet par la Justice le 22 septembre dernier,  l’entreprise a présenté un projet prétendument « nouveau »,  mais qui reprend l’intégralité du volet économique dont SUD a toujours contesté le bien fondé.

La Justice,  de nouveau saisie en référé par le CE,  devait rendre sa décision en première instance le 28 janvier : Teleperformance risquait de voir reconnues les multiples irrégularités de son PSE. Or, le matin même du 28 janvier,  la direction a réussi à obtenir la signature de 4 organisations syndicales (CFE-CGC, CFDT, CFTC, FO) sur deux accords organisant des « Plans de Départ Volontaires ». Ces syndicats ont même avalisé par leur signature la suppression de 110 postes supplémentaires, alors que Teleperformance a déjà perdu 1300 emplois depuis sa restructuration il y a un an. Suite à cet événement de dernière minute,  le Juge a dû repousser sa décision au 4 février à 14h.

La seule alternative que semblent leur proposer la direction et les syndicats signataires est la suivante : se porter « volontaires » dès aujourd’hui pour bénéficier de quelques milliers d’euros d’indemnités en plus,  ou attendre leurs prochaines lettres de mutation ou de licenciement, avec des indemnités minimes, sans commune mesure avec les moyens financiers du groupe.

C’est dans ce contexte qu’une cinquantaine de salariés des collectifs des sites de Pantin et de Montigny-le-Bretonneux ont décidé de se rendre au siège de la multinationale (Porte de Versailles à Paris),  afin de demander des explications à leur Direction. Alors que,  depuis le début du mouvement,  les salariés ont pu rencontrer les directions des donneurs d’ordre (Vivendi, Canal+, Orange) la direction de leur propre entreprise Teleperformance n’a envoyé personne pour discuter avec les salariés. Pire encore, la direction a préférer laisser la situation pourrir et ce sont les forces de l’ordre qui ont réprimé la mobilisation de salariés excédés qui étaient venus tenter une énième démarche de dialogue alors qu’ils se sentent « le dos au mur ».

La fédération Sud PTT exige l’abandon de toute poursuite et l’ouverture de discussions avec la direction,  et rejette toute criminalisation des luttes.

Contacts presse :

Issam Baouafi – DSC SUD – UES Teleperformance France : 06 84 04 30 33

Joël Manceron – DSC SUD – société Teleperformance Centre-Est : 06 09 84 53 56

 

 

 


Actions

Informations



2 réponses à “Après 7 mois de lutte, les salariés de Teleperformance Centre Est en révolte face à une voie sans issue”

  1. 5 02 2010
    prud'homme (10:39:35) :

    Bonjour
    Alors qu’a dit le juge?Merci

  2. 5 02 2010
    sudtpma (10:45:50) :

    @prud’homme

    les accord signés par la CFTC, la CFDT, FO et la CFE-CGC le 28 janvier oblige la Justice à rouvrir le débat. Une nouvelle audience aura donc lieu le 11 février.

Laisser un commentaire




robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...