• Accueil
  • > Recherche : teleperformance toulouse

Communique de presse Solidaires 31 : Non au travail le 1er mai à Teleperformance !

27042010

Mise à jour le 28 avril 2010

24 heures après l’appel à la mobilisation de notre organisation syndicale Solidaires 31, la direction de Teleperformance nous a informé qu’après consultation du donneur d’ordre les centres de Toulouse Fidélio et de Labège seront fermés le 1er mai 2010. La loi et le rappel de l’inspection du travail seront donc respectés. Une communication rapide sur le sujet sera faites auprès des salariés qui s’étaient portés volontaires. 

Nous prenons acte de cette décision et la mobilisation prévue ce jour sur les sites est annulée. Teleperformance ne doit pas être une plateforme de non-droit. La direction doit savoir que chaque fois qu’elle tentera de passer outre la loi, SUD et les salariés seront mobilisés pour défendre leur droit.

sol31.jpg

Teleperformance France a décidé de faire travailler le personnel volontaire sur les sites de Toulouse Fidélio et Labège le 1er Mai.

Le 1er Mai est un jour férié chômé pour tous les salariés. Aucun travail ne peut donc être réalisé ce jour-là.

De la même manière que certaines entreprises ont essayé de modifier la loi pour généraliser le travail du dimanche, Teleperformance tente la même chose pour le premier Mai et cela en dépit du rappel de l’inspection du travail.

Sans augmentation de salaire depuis quatre ans, généraliser la précarité salariale ne peut être une raison pour Teleperformance de passer outre l’interdiction du travail du 1er mai. Une augmentation générale des salaires est la seule solution.

Nous nous opposerons à toute ouverture de site ce jour-là afin que le droit du travail soit respecté.

Solidaires 31 appelle tous les salariés à venir devant les deux sites de Teleperformance à 7h45

o    5-7 port Saint-Etienne 31000Toulouse

o    bureau parc 1, 9024 rue de la découverte Labège

 

Solidaires31

http://www.solidaires31.fr/spip.php?article114




Nous avons encore beaucoup à gagner : Le mouvement continue !

27032010

http://www.sudteleperformance.com/

NOUS AVONS ENCORE BEAUCOUP A GAGNER

LE MOUVEMENT CONTINUE !

Depuis le 11 mars, les salariés de l’UES Teleperformance sont en lutte pour de vrais acquis sociaux, l’amélioration de leurs conditions de travail, l’augmentation de leurs salaires.

A Rennes, à Orléans, à Lyon, à Reims, au Mans comme à Villeneuve d’Ascq, des débrayages ont lieu quotidiennement, avec la participation de nombreuses fonctions, mais aussi de collègues en contrat précaire.

Le 23 mars, 80 salariés du Mans ont défilé en tête du cortège et ont été reçus par la préfecture. A Toulouse, plus de 200 salariés des deux sites se sont rejoints pour remettre une pétition à la direction, tandis qu’à Orléans, il y avait tellement de grévistes que la direction a dû demander aux salariés de faire des heures supplémentaires pour que certains services restent ouverts ! Les débrayages se poursuivent malgré les pressions de la direction.

Les 24 et 25 mars, grâce à la mobilisation, les négociations se sont poursuivies entre les organisations syndicales et la direction. Alors qu’elle ne prétendait ne plus pouvoir faire le moindre effort, la direction a été contrainte de faire quelques avancées, qui restent bien en-deçà des revendications et des moyens du leader du secteur des centres d’appel.

Si les samedis non planifiés garantis passent de 10 à 15 par an, si les jours de carence en cas d’arrêt maladie sont de 0 pour le 1er arrêt, de 2 jours pour les 2ème et 3ème arrêts et de 4 pour les suivants, la direction n’a pas encore cédé sur des points essentiels comme la flexibilité des horaires et des plannings, dont les conséquences néfastes au quotidien sur la santé et la vie personnelle sont bien connues de ceux qui vivent déjà la modulation, ou les conditions sur la prime de 13ème mois.

C’est pourquoi nous appelons les salariés à

poursuivre et amplifier la mobilisation !

Les AG lors des moments de grève permettront d’échanger plus en détail sur le contenu des accords. La direction doit envoyer aujourd’hui 26 mars des textes modifiés, et une réunion est prévue mercredi 31 mars.

 

 

POUR LA SATISFACTION DE NOS REVENDICATIONS

 TOUS EN GRÈVE RECONDUCTIBLE !

INTERSYNDICALE UES TELEPERFORMANCE France

CFDT – CFTC – CGT – FO – SUD     

26 Mars 2010




Toulouse: mobilisation des salariés de Teleperformance (vidéo)

17022010

Le mardi 16 février à l’appel des organisations syndicales sudptt – section Téléperformance – CFTC et CGT, les salariés ont débrayé à tour de rôle pendant 1heure, et ce sur 3 heures.

http://www.dailymotion.com/video/xc9omf
Sous l’oeil de l’huissier de Téléperformance, armé pour l’occasion de son appareil photo, ils ont réaffirmé leur revendications. Comme quoi de la thune il y en a pour payer des photographes…mais en ce qui concerne le 13ème mois, avec un salaire à 1000 €uros, les salariés attendent toujours… Comme dans d’autres secteurs transports – Tisséo – Sanofi – Liebeer- etc…les revendications sur les salaires sont les points récurrents que les directions refusent soit de négocier, soit accordent des augmentation bien en deçà de la réalité sociale.

Toulouse: mobilisation des salariés de Teleperformance (vidéo)  dans News moz-screenshot-1%21cid_8F1C166F-2DE8-4CC3-A6F6-868F50BDB47B dans News

%21cid_DBBE495B-C3F7-4DE9-A238-BB063637A52F

%21cid_9C3AD2FC-00F4-49BB-8D7C-DB04A34A10AB

%21cid_9B8E0700-3069-4BBE-8F5E-335EEA5B75BE

%21cid_8A985ABD-8EDE-4D92-9F45-34FE03C83CE1

%21cid_6CA05ADD-60F9-428A-8695-6DE91B10A837

 

Quand bien sûr, les directions sous contrôles du CA et des actionnaires, ne licenciement pas simplement alors qu’elles engrangent des profits colossaux!!

(source : sudptt31)

 http://www.sudptt31.org/




Teleperformance : la colère au bout du fil

29012010

201001291955zoom.jpg

Il y avait du brouillage hier sur la ligne de Teleperformance Grand Sud à Labège. La colère était au bout du fil. La raison motrice de ce mouvement de grève, de débrayage d’une heure : Thibaut Mainier, responsable syndical du comité d’établissement, était convoqué par la direction pour un entretien faisant suite à deux lettres d’avertissements : « On me reproche des fautes alors qu’en tant que salarié dit protégé au titre de délégué syndical, elles n’ont pas lieu d’être. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, car les conditions de travail, ici, vont de mal en pire. Avec en plus des salariés dont la fiche de paye moyenne ne dépasse pas les 1 000 €», relatait le salarié convoqué avant son rendez-vous.

« Thibaut Mainier est le pivot de ce rassemblement qui est soutenu à l’unanimité des syndicats, CFTC, CGT, FO COM et SUD. En fonction de la décision qui sera prise pour Thibaut, il y aura réunion de section et puis une intersyndicale pour étudier la suite des mesures que nous prendrons. Les boîtes de centre d’appel sont de plus en plus odieuses. On ne parle que de rentabilité. Les gens y craquent de plus en plus. La gestion du personnel est arbitrée par la terreur et le stress » emboîtait Claude David de Sud, qui soulignait de rouge la recrudescence « des attaques contre les institutions représentatives du personnel et les organisations syndicales, et notamment ses représentants. Ce qui est le cas de Thibaut Mainier. »

Suivant la même ire, Françoise Joseph, employée depuis 10 ans à Teleperformance, ajoutait : « comme Thibaut, nous sommes tous les deux très vieux dans l’entreprise. Il y a un tel turn-over aujourd’hui entre les intérimaires et les premiers emplois que durer retourne du miracle, surtout dans des conditions de travail oppressantes, voire inhumaines. Je vous garantis qu’en dix ans, cela se dégrade de plus en plus, il y a de plus en plus d’exigence. C’est le cas dans toutes les sociétés de centre d’appels. De toute façon, si ce n’est pas Teleperformance qui a le marché, ce sera une autre société, et avec la même politique, à savoir la rentabilité. Il est bien loin le temps de Teleperformance à Toulouse-Montaudran où nous étions 150 contre plus de 300 aujourd’hui, et où régnait un certain esprit de famille avec un patron à dimension humaine. Là, notre direction est à Paris. Il n’existe plus de dialogue. »

Jointe hier soir, la direction n’a pas commenté ce conflit. À suivre.

(Source la Dépêche)




Téléperformance Toulouse en colère pour le non paiment de leurs salaires Novembre 2009

9122009

tplabege.jpg

Le 8 décembre, les salariés de Téléperformance Grand Sud, société de relation client basée à Labège, ont entamé un débrayage suivi a 100 % des salariées faute de non paiment de leurs salaires du mois de Novembre 2009 .Alors que leurs collègues d’ile de France et Lyon suivent un large mouvement sociale depuis l’annonce du plan Social le 16 Juin 2009 suspendu par la TGI de Paris 2009 . La direction a relancé un autre PSE le 19 Octobre 2009 voila encore contesté par le CE Teleperformance en référé le 10 Décembre 2009 .

C’est la crise chez Téléperforamnce alors que le 26 Novembre 2009 ont annoncé leurs chiffres d’affaires positive!!

 

 




Communiqué Syndicat SUD de la société TELEPERFORMANCE GRAND SUD:

31102009

 

tpgs.jpg

TELEPERFORMANCE leader mondial des Centres d’appels continue de voir augmenter son chiffre d’affaires et ses bénéfices (52 millions d’euros au 1er semestre 2009). Dans le même temps, le Groupe TELEPERFORMANCE est capable d’ afficher une bonne gestion sociale en procédant :

- à des parodies de négociations, y compris salariales,

- au blocage des salaires depuis le 1er Janvier 2008,

- à un plan social en Région parisienne qui menace 20% des effectifs,

- à la dégradation permanente des conditions de travail journalières des salariés.

A travers la mobilisation du Jeudi 29 octobre 2009 sur les différents sites de TELEPERFORMANCE GRAND SUD (Bordeaux, Montpellier, Toulouse, Labege et Marseille), SUD et les autres organisations syndicales ont voulu aux cotés des salariés rappeler fortement et localement à la Direction de TELEPERFORMANCE:

MAINTENONS LA PRESSION POUR QUE CETTE ENTREPRISE ENTENDE LA COLERE DU PERSONNEL ET PROPOSE DE VRAIES MESURES :

CONSERVONS UN EMPLOI POUR TOUS

PLUS D’INCERTITUDE SUR L’AVENIR ET DE DESPOTISME DE LA DIRECTION (transferts de sites, d’activités, de hiérarchies,…)

RESPECT DE LA VIE PRIVEE DES SALARIES AVEC DES HORAIRES DECENTS

PAS D’ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL (ce qui voudrait dire : plus d’heures supplémentaires, annualisation sur une base de 36h avec des semaines hautes à 43h et des semaines basses à 21h, 215 jours travaillés pour les Cadres et AM et 12 jours de RTT, changements de plannings par semaine,…)

DES SALAIRES LARGEMENT REEVALUES POUR TOUS LES METIERS

RECONNAISSANCE ET VALORISATION DES METI ERS

13EME MOIS DES 2009 ET NON ECHELONNE SUR 3 ANS

UNE VERITABLE POLITIQUE DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

Nous avons tous remarqué une mobilisation importante des salariés sur les sites de TELEPERFORMANCE GRAND SUD, elle a été forte dépassant les 60% de salariés en grève. Aussi, par la poursuite de leurs actions, les salariés maintiendront dans les semaines qui viennent la pression sur la Direction de TELEPERFORMANCE pour la satisfaction de leurs revendications les plus légitimes.

A travers les valeurs Teleperformance respect, engagement , innovation, intégrité,

professionnalisme,

nous souhaitons et revendiquons:

du respect dans notre travail

de l’engagement dans la hausse de nos salaires qui n’ont pas évolué depuis 2007.

de l’intégrité dans la gestion des rythmes de vie des salariés.

du professionnalisme en quelque sorte ……..




Restructuration du groupe Teleperformance : « rien ne change » qu’ils disaient…..

15072009

tupatp.jpg

Rien ne change qu’ils disaient…..

Au niveau de l’aménagement du temps de travail l’employeur veut mettre en place plusieurs modifications.

Amplitude de travail :

Voici ce que propose Teleperformance

« Sous réserve des dispositions applicables  en matière de travail de nuit et de travail du dimanche, l’amplitude de la journée de travail couvre la plage  horaire comprise entre 6h et 22h du Lundi au Samedi.

Aucun salarié n’a à ce jour une telle amplitude sur son contrat mais :

Rien ne change qu’ils disaient…

Délai de prévenance lors d’une modification de planning

Communication de la planification de la période définie vendredi de la semaine S-1 pour la semaine S.

Communication de la modification de la planification initiale : vendredi de la semaine S-1 pour la semaine S.

Cette modification rend tous les salariés obligés de s’adapter et d’accepter une modification de ses horaires 2 jours avant que celle–ci intervienne ce qui n’existe pas actuellement mais :

Rien ne change qu’ils disaient…..

Congés pour ancienneté

Voici ce que propose Teleperformance

Après une période de 10 ans d’ancienneté : 1 jour ouvré supplémentaire

Après une période de 15 ans d’ancienneté : 2 jours  ouvrés supplémentaires

Après une période de 20 ans d’ancienneté : 3 jours  ouvrés supplémentaires

Après une période de 25 ans d’ancienneté : 4 jours  ouvrés supplémentaires

Actuellement

Après une période de 5 ans d’ancienneté   : 1 jour  ouvré supplémentaire

Après une période de 10 ans d’ancienneté : 2 jours  ouvrés supplémentaires

Après une période de 15 ans d’ancienneté : 3 jours  ouvrés supplémentaires

Rien ne change qu’ils disaient…..

Congés pour enfant malade

Voici ce que propose Teleperformance

Il sera accordé à tout parent sur présentation d’un justificatif médical attestant de la présence indispensable auprès du ou des enfants des autorisations d’absence pouvant être fractionnées dans la limite de 5 jours ouvrés par année civile, paiement accordé à partir du quatrième jour d’absence (sauf en cas d’hospitalisation ).

Actuellement les salariés ont droit à 5 jours ouvrés par année civile et par enfant  payés des le premier jour……

 

Rien ne change qu’ils disaient…..

Sans une mobilisation nationale de l’ensemble des salariés Teleperformance est en train de nous faire payer la crise. Teleperformance veut axer sa compétitivité en réduisant ses coûts c’est-à-dire nos salaries et avantages sociaux.

Sans la lutte des salariés il n’y a pas de Progrès Social !!!!

logosudptt.png

 

SUDPTT 31 : 20, rue Paul Lambert

31023 Toulouse 
M° Bagatelle




Communiqué de presse de la Fédération Sud PTT 07/07/2009

7072009

FACE AUX MENACES SUR L’EMPLOI !
CONTRE LE DEMANTELEMENT DE NOS ACTIVITES 

Mardi 7 juillet forte mobilisation dans les centres d’appel !
Sur Lyon 3 environs 90% y compris le personnel de l’administration !
Belfort et Reims 80% de grévistes !
Toulouse Fidélio 30%

Continuons le combat !

sudsol.jpg

Dans le cadre du PSE qui menace 475 salariés de Teleperformance, numéro un mondial des centres d’appels, des manifestations ont eu lieu aujourd’hui mardi 7 juillet 2009.

Le rassemblement unitaire a été très suivi devant le siège social de l’entreprise. Puis, suite à l’annonce faite à 12 h par les élus du CCE de l’UES de Teleperformance France, «d’une non réponse de la direction» à toutes les questions concernant leur avenir au sein de l’entreprise et la pérennité de leurs sites de proximité – (Montigny – 78, Pantin – 93), les deux cent salariés présents sont partis en colère manifester sur des slogans comme «salariés en colère, on n’ va pas se laisser faire» et «Teleperformance entreprise voyou» bloquant au passage la circulation rue Vaugirard, ainsi que le tramway Porte de Versailles. Le défilé n’est pas passé inaperçu !  le voisinage  et les  passants, malgré la gêne, sont restés solidaires avec les salariés manifestants, qui ont eu droit à la présence de sept cars de CRS.

Les salariés sont revenus soutenir leurs élus du CCE tout l’après midi occupant la rue Firmin Gillot. Plusieurs centres d’appels de l’entreprise en France ont cessé leur activité dans la journée (Lyon, Belfort, Reims…). La mobilisation devrait durer dans les prochains semaines afin que la direction du groupe revienne en arrière.


Pour la Fédération Sud PTT
Frédéric Madelin

06.28.07.16.53







robertlutz |
DOMANIA |
justice&criminalité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanbeinginnature
| Biologie totale ICBT secte ...
| C'est le destin de lol_aaaa...